Médias indépendants et le SPVM se rencontrent
23 septembre 2015

Salle de nouvelles - 99%Média 94 Articles
L'essentiel de l'actualité sélectionné par l'équipe de la rédaction.

Plusieurs membres de la communauté journalistique indépendante ont rencontré des représentant.e.s du service de police de la ville de Montréal (SPVM), au quartier général de ce dernier, l’objectif de la rencontre étant de discuter du traitement réservé aux journalistes non « mainstream » par la police et de ce que nous pouvons faire pour améliorer la situation dans le futur.

La rencontre était organisée en collaboration avec Tom Henheffer, directeur exécutif de Canadian Journalists for Free Expression (Journalistes canadiens pour la liberté d’expression), ainsi que des journalistes membres de 99%Média, l’Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ), The Link ainsi que CUTV.

Trop souvent, les journalistes qui ne sont pas vue.s comme « de masse » ou « professionnels » se voient nier l’accès aux scènes, détenu.e.s ou ciblé.e.s par les actions violentes de la police durant les manifestations.

Ce lundi, nous avons eu l’occasion de nous asseoir et de parler de la situation avec le Commandant Ian Lafrenière, chef de l’équipe de Communications et relations médias, ainsi que d’autres représentant.e.s du SPVM.

Cela a donné lieu a une discussion franche et constructive sur les interactions entre les journalistes indépendant.e.s et la police.

Lafrenière a clairement énoncé que le SPVM ne devrait pas faire de discrimination envers les divers types de média et a souligné qu’il ne fait pas lui-même la différence. Il a aussi admis que des erreurs avaient été commises par des policiers individuels par le passé, mais a souligné sa volonté d’aller de l’avant. Nous avons souligné notre volonté à poursuivre notre travail et les droits fondamentaux qui nous sont garantis par la loi.

Quelques points importants de la discussion:

  • Le Commandant Lafrenière a fait remarquer que, à l’âge des blogues et des téléphones intelligents, il peut être difficile d’identifier qui est véritablement un.e journaliste, plutôt qu’un.e manifestant.e avec une caméra.
  • Il a reconnu que certaines des pratiques des officiers du SPVM ne sont pas appropriées; par exemple, ordonner aux journalistes de se déplacer dans un endroit qui sera imminemment le théâtre d’une souricière.
  • Le SPVM est ouvert à établir une ligne de contact pour les membres des médias indépendants, afin qu’illes puissent contacter le service de police s’illes sont arrêté.e.s ou détenu.e.s en souricière en exerçant leur travail durant une manifestation.
  • Illes veulent aussi élaborer sur les actions et le comportement qu’illes attendent des journalistes, afin d’éviter les malentendus ou la confusion sur le terrain. Une liste préliminaire de règles de base sera envoyée aux participants de la rencontre et nous aurons l’occasion d’y répondre.
  • Lafrenière a ouvertement dit que le changement ne viendra pas du jour au  lendemain et que les deux partis doivent s’engager à un dialogue continu sur l’enjeu.

Les deux parties se sont entendus pour se rencontrer à nouveau dans un futur proche afin de continuer la conversation.

Voir notre billet détaillant les mauvais traitements des journalistes indépendants, alternatifs et étudiants le #6ePouvoir

1 Comment on Médias indépendants et le SPVM se rencontrent

  1. « Commander Lafrenière noted that, at the age of blogs and smartphones, it can be difficult to identify who is truly a journalist as opposed to a protester with a camera. »

    Right. Especially when theyre wearing a press pass. This argument doesnt have a leg to stand on.

    « The SPVM is open to establishing a line of contact for members of the independent media so that they can contact the police department if they get arrested or detained in a kettle while exercising their job during a demonstration. »

    Again why would this be a necessity if all you need to do for this to stop is annouce sanctions to the police officers who detain, harass people with press passes ? I guess it couldnt hurt, but it seems to be a way to try to dodge the issue, to claim theres « confusion ». Theres likely no confusion. Even only peripherally knowing what goes on with 99media i can think off the top of my head of 3 separate occasions where 99media people were kettled or ticketed, with their press passes shown and Bourdages openly stating his disdain for that media outlet.

    What will likely happen is theyll still detain journalists and after a period of time, release them. That period of time where youre trying to reach that « line of contact » could be quite long. Afterwards theyll say something like « Oh, our bad, our mistake, free to go now ». The essence of the problem will not be changed, that theyre detaining journalists even though theyre showing them press passes.

    « Lafrenière has openly said that change will not come overnight and that both parties should commit to an ongoing dialogue on the issue. »

    It is almost impossible Lafreniere is not aware of the issue. The solution would be simple. Have directives immediately that officers who interfere with independent media will be sanctioned. This is obviously a way to buy more time and continue business as usual.

    Some errors in the article:

    #6emepouvoir

     » ordering journalists to move into a place that will imminently witnessed a kettle.  »

    That is not a proper translation. Maybe « that will imminently be kettled ».

Votre commentaire

Your email address will not be published.