Tous les articles de 99%Média

99%Média condamne l’arrestation et la détention de l’un de ses documentaristes

Un membre de 99%Média a été arrêté et détenu durant plusieurs heures par le Service de police de la ville de Québec samedi le 25 novembre 2017. Au moment de son arrestation, le vidéaste s’est dûment identifié avec sa carte de presse alors qu’il exerçait sa fonction en marge de la manifestation du 25 novembre. 99%Média condamne fermement cette arrestation. La liberté de presse est une des libertés fondamentales inscrite à l’article 2b de la de la Charte canadienne des droits et libertés. Cet article figure d’ailleurs à l’endos de nos cartes de presse précisément pour rappeller ce droit fondamental lorsque mis en doute. 99%Média a été reconnu par le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) en 2014 comme un «média non-traditionnel», de même que bon nombre d’institutions qui reconnaissent la fonction de nos membres lorsque nos cartes de presse leur sont présentées. Il ne revient pas à un agent de police, qu’il soit à l’emploi du Service de police de la ville de Québec ou de tout autre corps policier, de juger ou non de la légitimité d’un média en particulier. 99%Média demande formellement au directeur du Service de police de la ville de Québec de s’assurer que ... >>>

29 novembre 2017

L’extrême-droite sous protection policière à Québec

Notre reportage sur la manifestation d’extrême-droite du 25 novembre à Québec, son imposante protection policière et la contre-manifestation antiraciste. Une quarantaine de personnes ont été arrêtées, des arrestations qui été dénoncées comme arbitraires. Un membre de 99%Média a été arrêté, bien qu’il était en possession de sa carte de presse. Vendredi, deux autres manifestations par des organismes communautaires autonomes et des groupes environnementaux se sont également déroulées dans la ville de Québec.     Notre diffusion audio / photo en direct Ce diaporama nécessite ... >>>

27 novembre 2017

«Faire peur aux gens, évidemment, ça a des conséquences»

Le 6 novembre dernier, 5 ans après l’assaut brutal du SPVM lors de la manifestation étudiante du 7 mars 2012, le juge Steve J. Reimnitz rendait son jugement dans le dossier Francis Grenier c. Ville de Montréal. De nombreux policiers ont témoignés sur le déroulement de la manifestation du 7 mai 2012. Francis Grenier y a perdu l’usage d’un oeil après avoir reçu une grenade au visage. Le SPVM soutenait que Francis Grenier avait plutôt reçu un projectile lancé par un manifestant. Une théorie jugée « peu convaincante » et « invraisemblable » pour le tribunal. Le juge déplore l’absence d’un rapport écrit malgré un debriefing suite à la manifestation. « De l’avis du tribunal, cela laisse à penser qu’on a voulu éviter de laisser des traces de constats nuisibles au SPVM » Le jugement est clair sur la négligence du SPVM quant aux mesures à prendre avant d’utiliser les grenades de type «Rubber Ball Blast Grenade». Le tribunal est d’avis que le droit de manifester «n’est pas anéanti par le fait que des actes illégaux se produisent lors d’une manifestation». Le témoins policiers affirment qu’il est d’usage de les faire exploser 5 à 10 pieds au-dessus de la foule. ... >>>

22 novembre 2017

Des milliers de personnes dans les rues de Montréal contre la haine et le racisme

Des milliers de manifestants ont répondu à l’appel d’une coalition de plus d’une centaines d’organismes et ont défilé pacifiquement dans les rues de Montréal le dimanche 12 novembre. La coalition appelait à défiler contre le « racisme, le colonialisme, le machisme, la transphobie, l’islamophobie et à toutes les formes de haine véhiculées par l’extrême-droite». La manifestation visait également à s’opposer au capitalisme et l’austérité « à l’origine de la misère et de l’insécurité grandissante dans notre société » selon la coalition regroupant plus de 150 organisations signataires. La statue de John A. Macdonald ciblée Durant la nuit, le monument historique dédié au premier des premiers ministres du Canada, John A. Macdonald, situé au centre ville sur la Place du Canada a été aspergée de peinture rouge. Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, les individus derrière cette action symbolique ont précisé «ne pas être affiliés avec la manifestation mais ont décidé de cibler la statue de John A. Macdonald comme clair symbole du colonialisme, du racisme, et de la suprématie blanche.» John A. Macdonald est depuis longtemps décrié notamment pour son racisme anti-francophone. Le premier premier ministre du Canada est considéré comme l’architecte de politiques qui ont directement mené à ... >>>

13 novembre 2017

Situation du Momentum militant

Alors que le Camp de la Rivière est toujours en lutte pour faire reconnaître l’aberration des projets d’extraction pétrolière au Québec, les discussions s’engagent toujours au sein des groupes environnementaux pour faire vivre le momentum de la situation. On dit d’une situation qu’elle a son momentum au moment où l’engagement des acteurs se révèle critique face à la situation. Ce momentum, c’est le moment pour les acteurs de réunir leurs forces et de prouver leur raison en rattachant les citoyens à l’engagement. Plus la situation du Camp de la Rivière est mise en lumière, plus on constate l’enchevêtrement des enjeux. L’extraction pétrolière et gazière n’a plus besoin d’études bien approfondies pour révéler la manière avec laquelle elle s’invite sans respect pour personne en imposant un développement incapable de participer à l’économie locale. L’extractivisme, c’est une exhibition de force sur les territoires qui prend toutes les allures d’une mafia dégénérée en se permettant d’engloutir les fonds publics, d’établir son contrôle par-delà ce que la loi arrive à réglementer, en actionnant les municipalités récalcitrantes, tout cela, pour s’enrichir à perte sur le dos des autres ressources, des travailleurs et des communautés. L’acceptabilité sociale du projet, alors qu’elle apparaît comme une nouvelle forme ... >>>

18 octobre 2017

Actions isolées au rassemblement contre La Meute

[mfb_pe url= »https://www.facebook.com/99media.org/videos/1459794050735150/ » mbottom= »50″] Dimanche le 20 août 2017, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées pacifiquement afin de dénoncer le racisme et s’opposer au rassemblement du groupe d’extrême-droite La Meute dans la ville de Québec. Durant quelques heures, les militants de La Meute ont été confinés à l’intérieur par les centaines de personnes regroupées autour de l’édifice. Des actes isolés ont été commis durant le rassemblement, dont des agressions physiques envers des personnes. Au lendemain de cette manifestation, la légitimité de ces actions faisant l’objet d’un vif débat, nous avons choisi de révéler ce que notre caméra a capté pour des fins documentaires et nourrir un questionnement critique qui s’avère nécessaire. Ces images ne doivent cependant pas prendre le dessus sur le message lancé de manière pacifique  et unanime par la quasi totalité des personnes qui s’étaient déplacées pour l’occasion : un rejet massif de l’intolérance et de la discrimination promulguées par La Meute, dont l’objectif de la journée était de consolider sa légitimité par une parade silencieuse et ordonnée dans les rues de Québec. Crédit photo Média reseauforum.org Le défilé de la Meute : une stratégie visant la légitimité du regroupement d’extrême-droite Les consignes de sécurité de La Meute ... >>>

22 août 2017

Blocage du site de Junex

Mise-à-jour : Le titre original de  cet article portait la mention «Zone à défendre», ZAD. Des lecteurs nous ont  contacté pour nous mentionner que ce n’était pas une terminologie adéquate.  Suivant leur suggestion, nous avons remplacé ce terme par «blocage» qui est plus juste pour décrire cet action. Merci à ces lecteurs de nous avoir souligné ce point. Ce texte et la vidéo en tête d’article ont été envoyés à 99%Media depuis le lieu de l’occupation. A 20km de Gaspé, plusieurs activistes se sont rejoint.es pour organiser le blocage et l’occupation de Galt, le site de la compagnie pétrolière Junex. Les activistes environnementaux occupent le site et empêchent le passage des employé.es de la compagnie. Parce que nous sommes contre l’extraction du pétrole dans son système de reproduction de la violence coloniale Parce que nous refusons de laisser Junex explorer, fracturer, stimuler, injecter afin d’extraire les ressources de la terre Parce que le pari catastrophique de Junex met à risque l’entièreté de ce territoire Notre camp durera aussi longtemps que nécessaire et les projets violents de la compagnie seront bloqués pour toujours.  Le groupe a réalisé un appel large aux activistes et aux communautés autochtones afin de les rejoindre derrière ... >>>

8 août 2017

Réservoir Manicouagan – Pessamit dépose une injonction contre Hydro-Québec

Le Conseil des Innus de Pessamit a déposé  une injonction à l’encontre d’Hydro-Québec concernant le rehaussement du réservoir Manicouagan amorcé par la Société d’État au printemps 2016. Les élus de Pessamit n’ont appris qu’en septembre 2016 l’existence d’un projet déjà enclenché de rehaussement du réservoir Manicouagan. Ce rehaussement amènera le réservoir à un niveau jamais atteint depuis le début des années 1980, soit 359,66 mètres, alors qu’il n’a jamais dépassé les 350 mètres. L’injonction déposée par le Conseil de bande demande que la Cour ordonne à Hydro-Québec de cesser le rehaussement du réservoir Manicouagan, de rétablir le niveau d’eau en deçà de la limite supérieure du marnage observé depuis 1984 et de le maintenir à l’intérieur de ces limites. Intérêt public Le Conseil de bande de Pessamit affirme qu’Hydro-Québec ne détient aucune autorisation lui permettant de contaminer les eaux du réservoir Manicouagan et qu’elle ne possède pas de droit acquis de polluer. La protection de l’environnement est désormais reconnue par les tribunaux canadiens comme étant une valeur fondamentale. Pêches et Océans Canada a notamment ouvert une enquête en vertu de la Loi sur les pêches dans ce dossier. Il est indiscutable que le rehaussement portera atteinte à la faune, à ... >>>

22 juin 2017

Victoire pour l’École alternative Rose-des-Vents

22 août : Le tribunal du travail donne raison à la communauté de l’école Rose-des-Vents Le Tribunal conclut que «le Syndicat a manqué à son devoir de représentation envers les enseignants de l’école RDV et que le seul remède apte à réparer le préjudice subi est la reconduction de l’entente pour l’année 2017-2018». [mfb_pe url= »https://www.facebook.com/ecolealternativerosedesvents/posts/1529531160403049″ mbottom= »50″]   Rose-des-Vents est l’une des premières école publique alternative de la Commission scolaire de Montréal (CSDM). Près de 200 élèves du préscolaire 5 ans jusqu’au 3e cycle du primaire fréquentent l’établissement. Les élèves sont regroupés en deux niveaux multiâges: de la 1re à la 3e année pour le premier groupe, et de la 4e à la 6e pour le second. En vertu de la nouvelle convention collective, l’Alliance des professeures et professeurs de Montréal refusa les classes de trois niveaux à l’ École alternative Rose-des-Vents. Face à cette décision, la communauté de l’école s’est mobilisé. Mercredi passé les parents de l’école alternative Rose-des-Vents étaient en AG. Elles/ils ont donné unanimement un mandat au comité de mob pic.twitter.com/9F26fsdisE — Jose Bazin (@JoseBaz) 26 avril 2017 À l’école alternative Rose-des-Vents dans #rosepatrie c’est une grande zone de solidarité! #RDVdebout #csdm « Zone de parents solidaires! » pic.twitter.com/LGHwGRf7TI — Jose ... >>>

26 mai 2017

Répression, miséricorde et le droit au logement

[mfb_video url= »https://www.facebook.com/rptn.net/videos/1876599852557240/?pnref=story » size= »500″ mbottom= »50″] Manifestation d’ouverture d’une occupation pour du logement social organisée par les membres du FRAPRU à Montréal.  article en développement – mise à jour en continu Environ 200 manifestants se sont rassemblés à la Place du Canada lundi le 22 mai afin de dénoncer le manque de logements sociaux. La manifestation s’est déroulée de façon pacifique et sans incident. À la fin du parcours, la marche s’est transformée en une occupation de l’ancien hôpital de la Miséricorde (Centre hospitalier de soins de longue durée Jacques-Viger), propriété du gouvernement du Québec, situé à l’angle du boulevard René-Lévesque et de la rue Saint-André. Plusieurs personnes ont pénétré à l’intérieur du bâtiment. Le bâtiment est inoccupé depuis quelques années. «Jusqu’à présent, aucun projet n’a été formulé pour lui donner une nouvelle vocation» selon la Fiducie nationale du Canada. Sans donner un avis d’éviction, la police de Montréal a mis le bâtiment en « lockdown », malgré la présence de familles avec des enfants et des citoyens en fauteuil roulant occupant l’immeuble. Les policiers ont ensuite établi un périmètre de sécurité autour du bâtiment et aspergé de poivre de cayenne les manifestants campeurs qui se trouvaient à l’extérieur du bâtiment. Selon le porte-parole du Service de police de la Ville ... >>>

23 mai 2017

Pétition de 3 500 signatures du milieu culturel pour un investissement de 40 M$ dans le budget du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ)

Plus de 3 500 citoyens, artistes, écrivains et travailleurs culturels ont signé une pétition pour un investissement de 40 M$ dans le budget du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) afin d’appuyer le développement de la création, de la production et de la diffusion artistiques. Cette pétition a été adressée au premier ministre, M. Philippe Couillard, au président du Conseil du Trésor, M. Pierre Moreau, et au ministre de la Culture, M. Luc Fortin. Elle prend appui sur une motion, adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale du Québec le 26 avril dernier, qui engage le gouvernement à octroyer, dès cette année, des sommes supplémentaires au CALQ. Source : Conseil québécois du théâtre ... >>>

18 mai 2017

Manif des policiers : la presse indépendante empêchée de faire son travail

Des policiers en service ont empêché plusieurs membres de la presse indépendante d’accomplir adéquatement leur travail lors de la manifestation de la Fraternité des policiers et policières de la Ville de Montreal qui s’est déroulée le 17 mai. Environ 3000 policiers ont marché du siège social du syndicat, situé sur le Plateau-Mont-Royal, jusqu’à l’hôtel de ville de Montréal pour manifester leur mécontentement contre l’administration du maire Coderre.  La manifestation s’est déroulée en parallèle des festivités marquant le lancement du 375e anniversaire de Montréal. Au début de la manifestation, journalistes, photographes et vidéastes indépendants ont été rapidement écartés du cortège. Selon des témoignages recueillis par 99%Média, d’autres incidents se sont déroulés le long du parcours et en face de l’hôtel de ville. À la fin de la manifestation, des vidéastes et des journalistes ont été encerclés durant plusieurs minutes. Le photographe André Querry qui couvre les mouvements sociaux depuis 1976, était parmi la douzaine de membres de la presse indépendante ciblés. Selon lui, il s’agit « d’une stratégie planifiée par la direction du SPVM et appliquée par les membres du SPVM en service, une planification de la censure qui doit être dénoncée. » Des pratiques dénoncées par le passé Tom Henheffer, directeur exécutif de Canadian Journalists for Free ... >>>

17 mai 2017

Présidentielle France 2017 – fil des événements

Notre couverture en continu des événements marquants de la Présidentielle de 2017  Les faits en résumé : Macron élu. Avec 65,8%, il réalise le deuxième plus gros score d’un second tour de la #Presidentielle Lepen double le score de 2002, avec 11 millions de voix. Son père avait récolté 5,5 millions de voix. Avec 25,3 %, la plus forte abstention pour un second tour depuis l’élection présidentielle de 1969. Record de bulletins blancs et nuls pour un second tour Des interdictions de séjour et donc de manifester pour le soir des résultats ont été émis pour plusieurs activistes. Une centaine de manifestants pris en souricière #menilmontant, Paris Quelques manifestations en soirée après l’annonce des résultats, aucun mouvement d’ampleur Plusieurs milliers de personnes dans la rue le lendemain de l’élection Parmi les électeurs d’Emmanuel Macron au second tour, 43% disent avoir voté pour lui en premier lieu pour faire barrage à Marine Le Pen. (source) Une  manifestation rassemble «plusieurs milliers de personnes» à Paris, selon les médias, au lendemain de la présidentielle VIDÉO – Manifestation #FrontSocial : Plusieurs milliers de personnes dans la rue. Légers débordements et journalistes bousculés. pic.twitter.com/vFJ9SSxXF9 — Clément Lanot (@ClementLanot) 8 mai 2017 #frontsocial Avant la dispersion de la manifestation, ... >>>

5 mai 2017

Une nouvelle plateforme pour le court-métrage

À l’occasion de leur neuvième édition dans le cadre des Rendez-vous du cinéma québécois qui a eu lieu le 26 février 2017 à la Cinémathèque québécoise, les Courts critiques lancent leur plateforme de diffusion de courts-métrages indépendants. «Il y avait une forte demande pour revoir les films après l’événement» selon le fondateur de Courts critiques, Michaël Fortin. Consacrés aux courts-métrages engagés, Courts critiques sont aussi des événements qui présentent des prises de parole et des performances. Ces dernières sont aussi archivées sur le site. «Cela permet de revivre un peu les soirées» ajoute Michaël Fortin. Mais la plateforme propose beaucoup plus qu’un retour sur les événements. Il s’agit d’un véritable catalogue offrant un point de vue éditorial sur le court-métrage engagé. Le catalogue compte une centaine de titres et l’équipe travaille à augmenter la quantité de films disponibles au gré des éditions, mais aussi par l’acquisition d’oeuvres qui sont en raisonnance avec les objectifs du catalogue. Une des difficultés est l’accès aux films et la diffusion sur le web d’oeuvres qui circulent dans les festivals. Courts critiques espèrent bientôt offrir un service de vidéo à la demande pour contourner ce problème et offrir une rétribution juste aux artistes. «Les films en libre circulation ... >>>

26 mars 2017

Pour sortir du drame : En finir avec la négligence du collectif

L’attentat contre le Centre culturel islamique de Ste-Foy a déjà fait coulé beaucoup d’encre pour que l’on comprenne et, déjà, excuse le drame qui a eu lieu. Ce qui est désormais le théâtre d’un affrontement sur le problème du racisme ne peut que donner raison de s’inquiéter aux groupes qui tentent de soulever les enjeux de la controverse. ... >>>

1 février 2017

Mourir dans la dignité… à l’étranger

«Je pars à cause de la douleur neurologique, avant tout, mais aussi du handicap, bien sûr, et de l’isolement qui en découle. Il me faut préciser que je suis un cas raté du virage ambulatoire, de nos premières mesures d’austérité.» ... >>>

26 janvier 2017

La délinquance médiatique ? – Réplique du STMan au journal 24h

ll faut s’y attendre, un homme fort comme le STMan n’a aucun problème à soulever un bon débat. Parlons donc de la première page du journal 24 heures en ce 22 décembre 2016 : « Superhéros délinquant dans le métro ». Ce titre sensationnaliste a tout de même le mérite d’être accompagné de la photo d’un jeune homme aux traits menaçants qui porte toutefois un joli chapeau de chat rose – de quoi rassurer. Vous avez peut-être vu ma vidéo (si vous faites partie de l’équivalent de la population de la Norvège, comme le rapporte habilement la journaliste du journal 24 Heures) et vous avez peut-être trouvé cela amusant – tant mieux, je suis heureux de vous apprendre que nous possédons un sens de l’humour un tantinet compatible. Vous avez peut-être également regardé le journal ce matin dans le métro (puisque STMan n’était pas là et qu’il fallait bien regarder autre chose) et constaté que rôdait peut-être parmi vous un individu désobéissant qui donnait des maux de tête à la Société de Transport de Montréal (pour reprendre les mots de l’article de la superbe page 5). J’ai donc, à ce qu’on dit, enfreint dans ces vidéos plusieurs règlements, selon la ... >>>

23 décembre 2016

L’équipe des Alter Citoyens lance une nouvelle production pour Noël

« Pourquoi combattre le libre-échange? » est un documentaire qui dénonce les accords de libre-échange que de puissants intérêts cherchent à mettre en place avec la complicité des gouvernements pour le seul profit des multinationales. Le film aborde les impacts des traités de libre-échange, examine le cas de la Wallonie qui a résisté aux pressions de la communauté européenne et décrit qui, au Québec et au Canada, agit pour le compte des multinationales. Le film peut être visionné ici : https://vimeo.com/195988346 Fondé en 2007, Les Alter citoyens est un média indépendant et une boîte de production vidéo spécialisé dans la réalisation de capsules vidéos engagées qui donnent la parole aux citoyennes et citoyens. ... >>>

22 décembre 2016

1 2 3 4 6