Colombie: la réconciliation pour la paix
23 octobre 2016

Par Alexis Lapointe, collaboration spéciale. Photo: León Hernández

Une veillée pour la paix en Colombie se tient le 24 octobre au parc Jeanne-Mance. « Par cette mobilisation, nous cherchons à susciter plus que jamais la réconciliation des Colombiens de Montréal, affirme l’un des organisateurs, Jonatan Vergara. Nous voulons réunir les personnes de toutes les allégeances politiques pour la paix. »

L’action a lieu en solidarité avec le mouvement populaire pour la paix qui prend son essor aujourd’hui en Colombie. « Nous voulons nous faire entendre puisque les négociations reprennent et que les accords ne doivent rien perdre de leur contenu, dit M. Vergara. Également, nous tenons à souligner la Journée des Nations unies qui a lieu le 24 octobre. L’ONU peut jouer un rôle important pour la paix. »

À Montréal comme à Bogotá, l’heure est à l’action. « J’ai eu envie de m’impliquer ici compte tenu qu’il s’agit d’un moment charnière, dit Maurico Garzon, qui participe aussi à l’organisation de la veillée. La solidarité internationale peut faire la différence pour la Colombie. »

Le rejet des accords de paix entre le gouvernement colombien et la guérilla des FARC le 2 octobre dernier a eu l’effet d’un choc pour des millions de Colombiens. Au lendemain du plébiscite, il s’agit de plus de 50 000 personnes qui ont pris la rue à Bogotá, à Santiago de Cali et dans différentes villes de Colombie.
Aujourd’hui, le choc a pris la forme d’un véritable éveil populaire et il se poursuit avec le hashtag #Paz a la Calle. Des manifestations ont lieu chaque jour dans les différentes villes du pays et des actions de solidarité internationale s’organisent spontanément partout dans le monde, comme c’est le cas avec la veillée du 24 octobre à Montréal. À Bogotá, on assiste à une occupation permanente de plusieurs parcs et le mouvement met de l’avant un esprit d’échange citoyen et de réconciliation afin de réunir les conditions propices à la paix.

Le rassemblement pour la veillée a lieu à 18h au Monument à Georges-Étienne Cartier. « Chacun est bienvenu, quelles que soient ses origines ou ses idées politiques, dit M. Vergara. Nous devons nous unir pour la paix en Colombie. »

Be the first to comment

Votre commentaire

Your email address will not be published.