Blocage du site de Junex
8 août 2017

Salle de nouvelles - 99%Média 91 Articles
L'essentiel de l'actualité sélectionné par l'équipe de la rédaction.

Mise-à-jour : Le titre original de  cet article portait la mention «Zone à défendre», ZAD. Des lecteurs nous ont  contacté pour nous mentionner que ce n’était pas une terminologie adéquate.  Suivant leur suggestion, nous avons remplacé ce terme par «blocage» qui est plus juste pour décrire cet action. Merci à ces lecteurs de nous avoir souligné ce point.

Ce texte et la vidéo en tête d’article ont été envoyés à 99%Media depuis le lieu de l’occupation.

A 20km de Gaspé, plusieurs activistes se sont rejoint.es pour organiser le blocage et l’occupation de Galt, le site de la compagnie pétrolière Junex.

Les activistes environnementaux occupent le site et empêchent le passage des employé.es de la compagnie.

Parce que nous sommes contre l’extraction du pétrole dans son système de reproduction de la violence coloniale

Parce que nous refusons de laisser Junex explorer, fracturer, stimuler, injecter afin d’extraire les ressources de la terre

Parce que le pari catastrophique de Junex met à risque l’entièreté de ce territoire

Notre camp durera aussi longtemps que nécessaire et les projets violents de la compagnie seront bloqués pour toujours. 

Le groupe a réalisé un appel large aux activistes et aux communautés autochtones afin de les rejoindre derrière les barricades et lutter ensemble contre le colonialisme, l’exploitation pétrolière et l’appropriation de ressources du territoire Mi’gmaq non cédé.

Pour rappel, Ressource Québec vient de confirmer un financement de 8,4 millions de dollars à la compagnie après s’être retiré d’Anticosti « pour y préserver sa faune et sa flore exceptionnelle», l’occupation tombe à point et rappelle qu’il y a aussi des arbres et des animaux ailleurs que sur l’île protégée par sa candidature à l’Unesco.