politique

Sortir de l’extrémisme violent

Benjamin Ducol, chercheur au CPRMV, répond à nos questions sur l'extrême gauche. Il nous explique que c'est l'extrémisme, toutes familles politiques confondues, qui devrait nous intéresser et que le phénomène est très marginal au Canada. ... >>>

24 novembre 2017

Élections municipales: pas encore Coderre…

Dimanche, le 5 novembre se tiennent les élections municipales à travers la province. Comme d’habitude, celles de Montréal retiennent l’attention des médias. Trois grands quotidiens de la métropole (Le Devoir, La Presse et la Montreal Gazette) ont pris une position éditoriale en faveur de la réélection du maire actuel, Denis Coderre. Dans les trois textes, on considère important de mentionner que le maire sortant n’est «pas parfait». Nous sommes effectivement d’accord avec cette affirmation spécifique, mais nous nous questionnons sur leur conclusion. Il est vrai que Montréal, à sa dernière élection, sortait d’une série de scandales—pas de ceux à propos desquels on chuchote autour d’un café, mais de ceux qui coûtent chers en fonds publics et nuisent à la construction d’infrastructures de qualité. Il serait cependant fautif de prétendre que ce qui a suivi était nécessairement bien. Peut-être mieux sur certains aspects, mais pas du tout sur toute la ligne. Nous ne ferons pas ici l’étalage de tous les reproches qui ont été faits à l’endroit de l’administration de Denis Coderre, mais notons-en quelques-un. La transparence est un aspect essentiel de tout gouvernement, surtout lorsque l’on prétend à se sortir d’un système de corruption généralisée. Il est essentiel que les ... >>>

5 novembre 2017

La normalisation de la violence étatique

Le tout s’est terminé passé minuit, avec des expulsions violentes de l’université, des vitres cassées (dont au moins une partie par des policiers, possiblement pour faciliter leur entrée), des graffitis (dont au moins une partie pour dénoncer la présence de policiers), des gaz lacrymogènes à divers endroits autour du campus, qui, rappelons-le, est situé en plein centre-ville de Montréal, et des gens effrayés ou blessés. Bref, le chaos que semblent tant craindre les partisan.e.s du SPVM s’est produit à cause de leur intervention. ... >>>

9 avril 2015

Je pense donc je suis (Charlie?)

Tous ses personnages tant caricaturés par Charlie Hebdo se sont payé une belle campagne de relation publique sur le dos de cadavres qui refroidissaient à peine. Ainsi, ils pourront passer des lois semblables au Patriot Act américain. Je doute que des gouvernements aient déjà eu autant de contrôle sur leur population dans l'histoire. ... >>>

31 janvier 2015

Critique de la bible de Couillard

À quoi riment les décisions du gouvernement Couillard? Voici ce que le journaliste Antoine Robitaille nous apprenait le 6 octobre dernier dans les pages du quotidien Le Devoir : Lors d’une réunion récente avec des hauts fonctionnaires et des patrons de société d’État, Philippe Couillard a été très clair, racontent plusieurs sources : s’il y a un livre qui l’inspire et même « que vous devriez tous lire », a-t-il lancé à son parterre, c’est The Fourth Revolution – The Global Race to Reinvent the State (Penguin Press, 305 pages), écrit par deux des patrons de la revue The Economist, John Micklethwait et Adrian Wooldridge. Critique du livre « The Fourth Revolution – The Global Race to Reinvent the State » de John Micklethwait et Adrian Wooldridge La bible de Couillard? Penguin Press, 2014. Il est d’intérêt public de connaître les motivations réelles du premier ministre. À défaut d’avoir accès aux pensées de l’homme lui-même, il n’y a rien de mieux que de consulter les sources qui l’inspirent. L’article d’Antoine Robitaille contient déjà un bref compte-rendu du livre La 4ème révolution[1] des auteurs John Micklethwait et Adrian Wooldridge et il est publiquement accessible[2]. Je vous offre aujourd’hui une critique en profondeur. Un essai d’anticipation politique ethnocentrique et sexiste ... >>>

3 janvier 2015

Le Procès des Cinq

  Suspension des libertés civiles. Arrestations arbitraires. Procès politiques. À l’hiver 1971, Michel Chartrand, Pierre Vallières, Charles Gagnon, Robert Lemieux et Jacques Larue-Langlois, accusés de «conspiration séditieuse», font face au juge Ouimet. Alors que plus de 3500 personnes ont été arrêtées lors de manifestations dans la dernière année et qu’une enquête publique sur les interventions policières est réclamée de toute urgence, les Zapartistes tiennent à rappeler la fragilité de la démocratie en portant à la scène ce procès, troublant d’actualité. Merci @ Lux Editeur et Les Zapartistes ... >>>

17 juin 2014