Austérité

Des citoyens appuient Sandra Cordero

Bonjour à tous! Je suis une femme, une mère de famille, une travailleuse qui fut brutalisée par la police, le SPVM, le 1er mai, la journée des travailleurs. C’est ainsi que Sandra Cordero se présentait ce matin à la trentaine de personnes venues la soutenir à l’entrée de la cour municipale de Montréal. Au moment fort de sa prise de parole, elle posait les questions suivantes : Pourquoi est-ce que le SPVM a fait la guerre aux manifestants? Pourquoi est-ce que, Monsieur Coderre, vous faites la guerre aux citoyens? La mère de six enfants comparaissait pour plaider non coupable aux accusations déposées contre elle en lien avec son arrestation brutale du 1er mai[i]. Si les procédures judiciaires envers les manifestants sont malheureusement chose courante à Montréal, le cas de madame Cordero a suscité un intérêt particulier auprès des médias. Le Devoir, notamment, cite madame Cordero dans le premier d’une série de trois articles sur la répression policière[ii]. Je dois dire que je connais madame Cordero pour avoir participé à des manifestations avec elle à quelques reprises. Plusieurs participants réguliers de la Chorale du peuple se sont d’ailleurs déplacés avec moi pour appuyer madame Cordero. Les textes de deux chansons ont ... >>>

15 mai 2015

La normalisation de la violence étatique

Le tout s’est terminé passé minuit, avec des expulsions violentes de l’université, des vitres cassées (dont au moins une partie par des policiers, possiblement pour faciliter leur entrée), des graffitis (dont au moins une partie pour dénoncer la présence de policiers), des gaz lacrymogènes à divers endroits autour du campus, qui, rappelons-le, est situé en plein centre-ville de Montréal, et des gens effrayés ou blessés. Bref, le chaos que semblent tant craindre les partisan.e.s du SPVM s’est produit à cause de leur intervention. ... >>>

9 avril 2015

Video and image analysis of the Quebec city protest of 26-March-2015

This is an analysis of videos collected online from the 26 mars 2015 Ville de Québec protest. (*1) On the 26th of March 2015,  the liberal government of Philippe Couillard submitted its budget. The « Association pour une solidarité syndicale étudiante » (ASSÉ) organised a protest in Quebec city against the severe austerity measures detailed in the budget. At some point in time the protesters reached the National Assembly and were blocked from moving forward by a line of Service de police de la Ville de Québec (SPVQ). The protesters chanted well known slogans « a good cop is one in a cemetery » that are connected with the events in reference to reactions against police brutality that ended up with the loss of civilian lives, Fredy Villanueva, Mario Hamel, Patrick Limoges, Jean-François Nadreau, Alain Magloire, Guy Blouin and others. Regardless of what the protesters were chanting, the SPVQ is bound by rules and regulations and the unproportional use of force which they employed against the protesters does not conform to the professionalism expected from officers of the law bound by specific rules of engagement. There are two video compilations of two separate incidents where the SPVQ weapons were fired head-level directly from ... >>>

30 mars 2015

Tir au visage à Québec: une utilisation «extrêmement dangereuse»

AmiEs #GAPPA! Lors de la manifestation d’hier contre l’austérité et le budget libéral organisée par l’ASSÉ, le Service de Police de la Ville de Québec (SPVQ) a utilisé matraques et gaz lacrymogènes pour disperser les manifestantEs. Un tir à bout portant de gaz lacrymogènes aurait blessé au visage une manifestante. Tout porte à croire que le policier a fait un usage inapproprié et dangereux de l’arme en question. L’arme utilisée : un «37mm single gas launcher» À glacer le sang, la scène a heureusement été captée d’assez près par plusieurs caméras sur le terrain. Durant la séquence, deux policiers du SPVQ ont tiré trois fois sur les manifestantEs. La victime aurait été blessée lors du premier tir. La vidéo du Impact Campus, un média universitaire de Québec, montre bien le policier relever son arme à la hauteur du visage de la manifestante avant d’appuyer sur la détente: Impact Campus : https://youtu.be/9ZO0npVU3Ew Biron Desbois : https://www.youtube.com/watch?v=Knu4o5-WtpY Huffington post québec : http://quebec.huffingtonpost.ca/2015/03/26/manifestation-contre-les-mesures-dausterite-est-declaree-illegale-a-quebec_n_6951884.html La jeune femme reçoit la détonation, ainsi qu’un nuage de gaz, en plein visage. L’identification de l’arme utilisée donne en ce moment lieu à beaucoup de confusion, autant sur les réseaux sociaux que dans les médias traditionnels. En comparant les images de la séquence ... >>>

27 mars 2015

La psychiatrie dans le tordeur comptable, selon les syndicats

Les récentes compressions budgétaires en santé affecteront directement les services à la population, spécialement les personnes recevant des soins de santé mentale. Tel est le message qu’ont martelé ce midi les travailleurs et travailleuses du CSSS d’Ahuntsic et Montréal-Nord, convié(e)s à manifestation devant le CLSC Ahuntsic par leurs deux syndicats, affiliés l’un à la FSSS-CSN (1) et l’autre à l’APTS ... >>>

23 septembre 2014

Profilage politique à la manifestation contre la loi 3

La grande manifestation pacifique contre le projet de loi 3 qui s’est déroulée dans les rues du centre-ville de Montréal samedi le 20 septembre a été ternie par des scènes désolantes de ciblage et de profilage politique. Plusieurs manifestants ont confié à 99%Média s’être sentis «intimidés» par l’encadrement policier et d’avoir été injustement «ciblés» simplement en raison de leur apparence et de leurs idées. La plupart s’étaient regroupés derrière la bannière de la branche montréalaise du Syndicat industriel des travailleuses et des travailleurs  (IWW) et étaient escortés par plus d’une vingtaine de policiers. L’IWW est une organisation syndicale indépendante prônant l’autogestion et la démocratie directe, plus de 3 000 personnes sont abonnées aux publications Facebook de sa branche montréalaise. #PL3 #manifencours On voit des drapeaux rouges et noirs au milieu de la manif. Ils sont surveillés de près par la police. — Michel Desbiens (@MichelD1951) 20 Septembre 2014   Encadrés durant tout le parcours Tout le long du parcours la brigade urbaine du SPVM, reconnue pour son agressivité chez les activistes, a solidement escorté ces manifestants, assistée par les services de sécurité de la manifestation, qui avec leur casquettes orange, étaient en nombre accru autour du petit groupe. En voyant passer la manif, c’était particulièrement évident. ... >>>

20 septembre 2014

La grande marche contre le projet de loi 3

Des milliers de personnes ont marché dans les rues du centre-ville de Montréal pour dénoncer le projet de loi 3 sur la réforme des régimes de retraite. Selon les syndicats, près de 50 000 personnes auraient pris part à la manifestation. La marche a commencé au parc La Fontaine et s’est terminée devant le bureau du premier ministre Philippe Couillard, où plusieurs discours ont été prononcés. Les organisateurs promettent d’autres actions durant ... >>>

20 septembre 2014