Actions isolées au rassemblement contre La Meute
22 août 2017

Dimanche le 20 août 2017, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées pacifiquement afin de dénoncer le racisme et s’opposer au rassemblement du groupe d’extrême-droite La Meute dans la ville de Québec. Durant quelques heures, les militants de La Meute ont été confinés à l’intérieur par les centaines de personnes regroupées autour de l’édifice.

Des actes isolés ont été commis durant le rassemblement, dont des agressions physiques envers des personnes. Au lendemain de cette manifestation, la légitimité de ces actions faisant l’objet d’un vif débat, nous avons choisi de révéler ce que notre caméra a capté pour des fins documentaires et nourrir un questionnement critique qui s’avère nécessaire.

Ces images ne doivent cependant pas prendre le dessus sur le message lancé de manière pacifique  et unanime par la quasi totalité des personnes qui s’étaient déplacées pour l’occasion : un rejet massif de l’intolérance et de la discrimination promulguées par La Meute, dont l’objectif de la journée était de consolider sa légitimité par une parade silencieuse et ordonnée dans les rues de Québec.

Déplacement vers l'Assemblée nationale du Québec
Crédit photo Média reseauforum.org
Le défilé de la Meute : une stratégie visant la légitimité du regroupement d’extrême-droite

Les consignes de sécurité de La Meute ont été données la veille aux membres. Les membres étaient dans l’obligation de défiler silencieusement, de ne pas parler aux médias, de pas sortir du «rang». On les encourageait à porter les couleurs du regroupement.

 

Eric Corvus, le fondateur du groupe, avait communiqué dans le groupe secret de La Meute cette stratégie il y a plus de 2 ans. Si le nombre de participants est loin d’avoir été le même, le défilé a visiblement correspondu à cette description. Eric Corvus a démissionné depuis.