Plan Nord 2014 : violente charge contre des manifestants
8 décembre 2014

Salle de nouvelles - 99%Média 94 Articles
L'essentiel de l'actualité sélectionné par l'équipe de la rédaction.

La carte des événements

 


Avant la manif, l’ambiance est détendue

Il fait froid, les manifestants déroulent la banderole, parlent de tout et de rien.


Arrestation du protagoniste du film «Ce qui transforme»

Il faut voir ce film pour comprendre qui il est. Biron Desbois, loin du casseur, est plutôt une victime de brutalité policière.

Il reçoit une contravention de 638$ en vertu du règlement P6;  «pour avoir porté un masque sans motif raisonnable». Détails à 5min30.

 


Une marche bon enfant qui vire à la bastonnade

Près d’une centaine de personnes défilent dans la rue, accompagnées par la police qui ouvre le chemin. Soudain, c’est toute une escouade qui reçoit l’ordre de frapper. Et elle frappe fort. L’action débute autour de 4min40 de la vidéo.

 


Biron Desbois, arrêté une seconde fois

L’escouade anti-émeute intervient rapidement pour écarter les curieux.


Liberté de rassemblement à échelle variable

Une escouade débarque pour évincer quelques activistes, vidéastes et photographes indépendants qui discutent tranquillement, à la Place Riopelle. Une éviction banale, mais qui s’avère presque qu’aussi choquante qu’une intervention à coups de matraque.


À voir également

L’album photo de Guy Bourbonnais

Plan Nord, prise 2 : l’album photo de Michel Pilon

Plan Nord, épisode 3 : l’album photo de l’Activiste

1 Comment on Plan Nord 2014 : violente charge contre des manifestants

  1. il ne faut pas oublier, que cette manif , n a jamais ete declare ilegale, et que l anti emeute a charge, le monde sans raison, de plus , nne pas oublier que le fraprue, etais juste a cote, pourtant, aucun policiers n etaient la, preferant nous encadrer et nous profiler, de plus je tiens encore a dire, que les policier etait 3 fois plus nombreux que les manifestants

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Plan Nord 2014 : violente charge contre des manifestants | Under the gray line

Votre commentaire

Your email address will not be published.