La lutte de l’École alternative Rose-des-Vents
26 mai 2017


Article en développement

Rose-des-Vents est une des premières école publique alternative de la Commission scolaire de Montréal (CSDM). Près de 200 élèves du préscolaire 5 ans jusqu’au 3e cycle du primaire fréquentent l’établissement.

Les élèves sont regroupés en deux niveaux multiâges: de la 1re à la 3e année pour le premier groupe, et de la 4e à la 6e pour le second.

En vertu de la nouvelle convention collective, l’Alliance des professeures et professeurs de Montréal refuse les classes de trois niveaux à l’ École alternative Rose-des-Vents. Face à cette décision, la communauté de l’école se mobilise.

Une pétition circule pour appuyer la communauté. «Quasi à chaque année, notre projet éducatif est remis en cause par notre syndicat l’Alliance prétextant des irrégularités dans notre fonctionnement. Nous devons sans cesse faire de fastidieuses démarches pour conserver notre statut et respecter notre projet éducatif