Monde

Une mère monoparentale Rom et sa fille qui résident à Montréal depuis 10 ans font face à une déportation.

Monika et « Alexa »* qui habitent à Montréal depuis 10 ans, s’exposent maintenant à une déportation le 27 mars vers la Hongrie, où elles font face à un racisme anti-Rom quotidien, alimenté par les mouvements néo-Nazi. << L’ensemble de ma famille a quitté la Hongrie en raison du contexte, qui est tout simplement désastreux pour les personnes Roms. Je n’ai plus personne là-bas et j’ai peur d’y retourner. Je veux protéger mon enfant du racisme anti-Rom. Je demande à rester ici, qui est ma maison depuis 10 ans, au moins le temps que ma demande de résidence permanente pour motifs humanitaires soit traitée et au moins pour que ma fille puisse terminer l’année scolaire en cours >>, s’exprime Monika.   << Le Canada ne prend toujours pas au sérieux la discrimination envers les personnes Roms. Le racisme anti-Rom est encore très fort en Europe de l’Est, d’autant plus que la menace des groupes d’extrême droite et des néo-nazis est toujours bien présente>>,  s’exprime Philippe T.Desmarais, un membre du comité soutien pour la famille, en expliquant qu’une vigile devant le musée de l’holocauste est prévue pour lundi prochain, soit 2 jours avant la date de déportation. Il y a 10 ... >>>

22 mars 2019

Bouteflika, dégage !

Dimanche 3 mars, le Président algérien Abdelaziz Bouteflika a présenté sa candidature aux élections du 18 avril avec la promesse de ne pas terminer sa présidence, d’entreprendre des réformes politiques et d’organiser de nouvelles élections dans le délai d’un an. Telle a été la réponse du régime aux multiples manifestations qui ont eu lieu dans toute l’Algérie depuis le 22 février, mais cette réponse aggrave encore plus la crise du régime qui prolonge d’une année son agonie afin d’avoir le temps de trouver un candidat de l’oligarchie qui dirige le pays. Bouteflika, 82 ans, est gravement malade et se trouve dans un hôpital suisse pour des raisons qui n’ont pas été expliquées. Il ne s’est pas présenté en public depuis 2014 et lors des précédentes élections en 2015, il n’a participé à aucun meeting en raison de son état de santé. Bouteflika sera le candidat du Front de Libération Nationale, le parti qui a mené la guerre de libération et gouverné le pays depuis son indépendance en 1962 et il est le visage public de l’oligarchie bureaucratique qui dirige l’Algérie par la corruption et l’autoritarisme. Sous prétexte de la guerre civile que ce pays a vécue dans les années 90, ... >>>

11 mars 2019

Confrontée à l’inaction de l’État mexicain

Bande-annonce du film Retratos de una Búsqueda / Portraits of a Search, mettant en scène Margarita López Pérez Le Mexique est une grande fosse clandestine ». C’est dans ces paroles que s’est exprimée Margarita López Pérez le 4 mars 2019, alors qu’elle est de passage à Montréal cette semaine dans le cadre des activités de la journée internationale des droits des femmes.  Cette femme mexicaine lutte pour les droits des familles de personnes disparues et est membre du réseau Buscando Cuerpos. Sa jeune fille, Yahaira Guadalupe Bahena López, est disparue le 13 avril 2011 et a été assassinée alors qu’elle n’était âgée que de 19 ans. C’est suite à de nombreuses grèves de la faim, de recherches par ses propres moyens et à l’intervention d’expert-e-s venu-e-s de l’étranger, qu’elle a  finalement retrouvé le corps sans vie de sa fille, près de deux ans plus tard. Malgré tout, elle continue d’appuyer d’autres mères, d’autres femmes qui cherchent elles aussi leurs proches. Dans son travail de recherche de corps de personnes disparues, Mme Lopez a rencontré de nombreuses fosses communes et découvert des réseaux de traite sexuelle. Elle s’est confrontée à l’inaction de l’État mexicain à tous les niveaux de pouvoir, ainsi qu’à la ... >>>

9 mars 2019

Comprendre le monde pour le changer

Les changements climatiques sont liés à la politique et à l'économie. Que peut-on faire au niveau local? Quel rôle pour la presse? Pour la population? ... >>>

11 décembre 2017

L’invisible, vainqueur de la présidentielle

C’est donc un soupir de soulagement. La candidate du Front national n’est pas élue. Cette défaite annonce des lendemains tumultueux au sein du parti d’extrême-droite. On ne pleurera pas sur son sort, mais gardons l’oeil ouvert, la leader appelle les «patriotes» à joindre «une nouvelle force politique» contre les «mondialistes». Macron, «le banquier»,  le grand vainqueur. Une victoire écrasante à première vue. Mais le diable est dans les détails. Jacques Chirac avait obtenu 85% en 2002, contre Le Pen père. Avec 66% et 20 millions des voix,  pas de quoi pavoiser, même s’il s’agit du second taux le plus haut jamais obtenu. Le nombre de voix pour le FN, lui, a doublé. De 5 millions en 2002 à 11 millions en 2017. À LIRE ÉGALEMENT >>>> Présidentielle, le fil des événements Sur les 20 millions de voix pour Macron, 43% disent avoir voté pour lui en premier lieu pour faire barrage à Marine Le Pen. Avec la plus forte abstention pour un second tour depuis l’élection présidentielle de 1969 et un record absolu de bulletins blancs et nuls déposés dans l’urne, avec 17 millions de voix et avec une couverture médiatique sans précédent sur le sujet, le refus sort vainqueur de ... >>>

7 mai 2017

Présidentielle France 2017 – fil des événements

Notre couverture en continu des événements marquants de la Présidentielle de 2017  Les faits en résumé : Macron élu. Avec 65,8%, il réalise le deuxième plus gros score d’un second tour de la #Presidentielle Lepen double le score de 2002, avec 11 millions de voix. Son père avait récolté 5,5 millions de voix. Avec 25,3 %, la plus forte abstention pour un second tour depuis l’élection présidentielle de 1969. Record de bulletins blancs et nuls pour un second tour Des interdictions de séjour et donc de manifester pour le soir des résultats ont été émis pour plusieurs activistes. Une centaine de manifestants pris en souricière #menilmontant, Paris Quelques manifestations en soirée après l’annonce des résultats, aucun mouvement d’ampleur Plusieurs milliers de personnes dans la rue le lendemain de l’élection Parmi les électeurs d’Emmanuel Macron au second tour, 43% disent avoir voté pour lui en premier lieu pour faire barrage à Marine Le Pen. (source) Une  manifestation rassemble «plusieurs milliers de personnes» à Paris, selon les médias, au lendemain de la présidentielle VIDÉO – Manifestation #FrontSocial : Plusieurs milliers de personnes dans la rue. Légers débordements et journalistes bousculés. pic.twitter.com/vFJ9SSxXF9 — Clément Lanot (@ClementLanot) 8 mai 2017 #frontsocial Avant la dispersion de la manifestation, ... >>>

5 mai 2017

Pendant que l’Europe sécurise ses frontières

  Alors que l’hiver s’installe, l’Europe resserre son accueil aux réfugiés. Chaque mois, des nouveaux murs sont érigés et des politiques discriminantes forcent des milliers de réfugiés «non conformes» à errer aux frontières de l’Union.  Depuis novembre, tous ceux n’étant pas Syrien, Irakien ou Afghan sont systématiquement refusés aux frontières macédonienne, serbe et croate. Par ailleurs, la Commission Européenne a présenté ce mardi un plan pour renforcer la sécurité à ses frontières: l’objectif est de remplacer l’agence Frontex, qui gère présentement les frontières de l’Europe, par une Agence permanente de Garde-côte et de Frontières, qui jouirait d’un budget et d’un effectif deux fois plus important. Elle permettrait, selon Bruxelles, de limiter les flux migratoires et de sauver l’espace Schengen. Hors, pendant que l’Europe se tient ainsi occupée à discuter de la sécurité à ses frontières, les réfugiés sur la route sont laissés à eux-mêmes. Dans les Balkans, le manque d’information disponible et l’absence de voies sécuritaires laissent place aux pires abus et encouragent à la fois l’expansion de réseaux de passeurs et la corruption.   Parcours d’Amin J’ai rencontré Amin, 19 ans, dans le camp de Dimitrovgrad en Serbie il y a plus de deux semaines. Comme la plupart des réfugiés ... >>>

4 janvier 2017

Artistes indignés pour la paix en Colombie

Un puissant mouvement pour la paix anime la Colombie. Dans plusieurs villes du monde, il suscite des manifestations de solidarité. Un élan qui s’exprime aussi dans l’art. À Montréal, cette mobilisation est soutenue par des créateurs comme ceux du collectif d’artistes LatinArte ou encore les musiciens de Gypsy Kumbia Orchestra. ... >>>

7 novembre 2016

Colombie: la réconciliation pour la paix

Une veillée pour la paix en Colombie se tient le 24 octobre au parc Jeanne-Mance. « Par cette mobilisation, nous cherchons à susciter plus que jamais la réconciliation des Colombiens de Montréal, affirme l’un des organisateurs, Jonatan Vergaras. Nous voulons réunir les personnes de toutes les allégeances politiques pour la paix. » ... >>>

23 octobre 2016

#Nuitdebout : «tant que ça changera pas, on restera là»

Le documentariste québécois Olivier D. Asselin, réalisateur du film Pipelines pouvoir et démocratie et membre de 99%Média est actuellement à Paris pour la promotion de son film. Il a profité de l’occasion pour visiter la Place de la République avec sa caméra et capter des témoignages des participants de ... >>>

15 avril 2016

France : le carré rouge, symbole de la lutte contre la Loi Travail ?

En France, le gouvernement a dévoilé son projet de loi pour réformer le Code du travail. Face à cette réforme, la contestation s’organise. Des étudiants ont adopté le carré rouge, un symbole politique d’opposition à l’appauvrissement et à l’augmentation des tarifs des services publics au Québec, devenu emblématique durant le Printemps érable. C’est rouge, ça n’a l’air de rien mais ça va nous sauver la vie. Nous étudiant-e-s de Paris 8 Saint Denis encourageons… Posté par Paris 8 contre la loi Travail sur 30 mars ... >>>

31 mars 2016

Une École syrienne des médias pour donner la parole aux jeunes réfugiés

Dès le mois d’avril 2016, l’équipe de la Fondation Je veux jouer (jeveuxjouersyrie.org), avec la collaboration du Wapikoni mobile, met sur pied une École syrienne des médias pour les jeunes réfugiés syriens en Turquie dans la ville de Gaziantep. La permanence de cette école sera ensuite assurée par l’organisation Rozana (rozana.fm), déjà présente sur le terrain en Turquie et en Syrie. Les activités de cette école débuteront avec deux ateliers de formation audiovisuelle donnés par des cinéastes-accompagnateurs du Wapikoni mobile (wapikoni.ca), organisme du Québec donnant une voix à la jeunesse autochtone par le cinéma et dont l’approche terrain et la méthodologie sont transposables dans le contexte des camps de réfugiés. Le premier atelier de deux semaines sera donné à des adolescents syriens réfugiés en Turquie pour qu’ils apprennent à réaliser des courts métrages et se familiarisent avec l’équipement audiovisuel. Le deuxième atelier, axé sur la méthode « apprendre en créant » du Wapikoni, formera des professionnels syriens dans la vingtaine déjà à l’aise avec l’audiovisuel pour qu’ils forment à leur tour d’autres jeunes réfugiés de Turquie ou de Syrie. L’École verra ensuite à former de jeunes syriens en matière de cinéma, télévision, médias interactifs, journalisme, animation, radio, photographie, etc. « Toutes ces formes d’art médiatique permettront aux jeunes ... >>>

31 mars 2016

Belgique : vigile à Montréal

Le lendemain des attentats qui ont frappé Bruxelles, les Montréalaises et Montréalais étaient invités devant le consulat belge pour une vigile de solidarité avec les victimes. Photo: Rick Cognyl Fournier / 99media.org. ... >>>

23 mars 2016

While Europe is securing its borders

As winter sets in, Europe’s gateways are slowly closing down on refugees. Every month, new fences are erected and discriminatory policies leave thousands of ‘’unapproved’’ refugees to wander about the EU borders. Since November, all of those who are not Syrian, Iraqi of Afghani are systematically refused at the Macedonian, Serbian and Croatian borders. Moreover, the European Commission revealed on Tuesday its new plan to strengthen security at its borders: if approved, the current EU border management agency Frontex would be replaced by an EU Border and Coastguard force with a doubled budget and increased personnel. According to Brussels, it would limit the migratory flow and save the Schengen zone. However, as Europe keeps itself busy discussing security at its borders, refugees on the road are left to themselves.  On the Balkan route, the lack of information available and the complete absence of route safety open doors to the worst kinds of abuse and encourage the expansion of smugglers’ networks and corruption. Amin’s journey I met 19 year-old Amin, in the camp of Dimitrovgrad, Serbia over two weeks ago. Like most Afghan refugees, he left his country after paying a 7 000 euro ‘’guarantee ticket’’ to have a local agent secure ... >>>

18 décembre 2015

Depuis la «jungle» bulgare: témoignages de réfugiés à Dimitrovgrad, Serbie

  Camp de réfugiés à Dimitrovgrad, Serbie. Six heures du matin, la brume couvre la route direction Dimitrovgrad. On arrive au camp de registrariat les yeux endormis avec deux caisses de bananes dans le coffre. Sur place, une cinquantaine de jeunes garçons sont assis et attendent derrière la grille. On pourrait les prendre pour une gang de locaux. Attirés par l’odeur du chai au lait et à la cannelle, ils s’éloignent de la tente fermée de la Croix-Rouge et s’approchent de notre petite tente bleue. On les accueille en Farsi, en Pashto, en Arabe. Ils nous saluent les yeux rouges de fatigue. Je note les marques sur les joues, les plaies sur les mains. Je leur demande comment était la route. Ils me regardent l’air sombre, secouent la tête, soupirent longuement. La réponse est la même chaque fois. «Mal. La police bulgare…très mal. Bagarre. Toute la nuit, dans la jungle.» L’alternative bulgare La principale route empruntée par les réfugiés est connue: depuis la Turquie, ils rejoignent la Grèce par bateau puis montent vers le Nord en passant par les Balkans. Un deuxième passage existe néanmoins, moins connu et moins achalandé, qui transite par la Bulgarie. Ceux qui n’ont pas les ... >>>

17 novembre 2015

Sur la crise des réfugiés: entre le discours et le réel

La crise des réfugiés en Europe a pris une nouvelle tournure cet été lorsque le boom médiatique a forcé la communauté internationale à reconnaître le drame et à discuter de plans d’actions concrets. Les images bouleversantes d’enfants échoués sur les plages grecques et d’autobus surbondés aux frontières des Balkans ont frappé l’imaginaire populaire et le globe s’est vite mobilisé pour tenter de saisir les revers de la crise. Cependant si beaucoup d’encre a coulé depuis, le portrait généralement brossé par les politiciens et les médias demeure pauvrement nuancé et les enjeux débattus autour de la question traduisent un décalage net entre le discours et la réalité du terrain. Réalité d’un camp à Presevo, Serbie J’étais dans un camp à Presevo il y a une semaine, une petite ville serbe à la frontière macédonienne où les réfugiés doivent s’enregistrer avant de repartir vers la Croatie. Les conditions sur place sont pénibles: peu d’installations, un manque de nourriture et d’abris, des températures de plus en plus froides et des files d’attentes longues de plusieurs heures. Je me suis joins à une poignée de volontaires indépendants et à des organisations locales qui tentent de répondre aux besoins des milliers de réfugiés qui transitent ... >>>

6 novembre 2015

Le Forum social mondial passe au Nord

Le Forum social mondial se tiendra à Montréal en 2016. Ce sera la première fois que ce forum issu du Sud apportera ses dynamiques de solidarité dans la forteresse du Nord. ... >>>

4 octobre 2015

1 2 3