99%Média condamne l’arrestation et la détention de l’un de ses documentaristes
29 novembre 2017

Salle de nouvelles - 99%Média 91 Articles
L'essentiel de l'actualité sélectionné par l'équipe de la rédaction.

Un membre de 99%Média a été arrêté et détenu durant plusieurs heures par le Service de police de la ville de Québec samedi le 25 novembre 2017.

Au moment de son arrestation, le vidéaste s’est dûment identifié avec sa carte de presse alors qu’il exerçait sa fonction en marge de la manifestation du 25 novembre.

99%Média condamne fermement cette arrestation. La liberté de presse est une des libertés fondamentales inscrite à l’article 2b de la de la Charte canadienne des droits et libertés. Cet article figure d’ailleurs à l’endos de nos cartes de presse précisément pour rappeller ce droit fondamental lorsque mis en doute.

99%Média a été reconnu par le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) en 2014 comme un «média non-traditionnel», de même que bon nombre d’institutions qui reconnaissent la fonction de nos membres lorsque nos cartes de presse leur sont présentées. Il ne revient pas à un agent de police, qu’il soit à l’emploi du Service de police de la ville de Québec ou de tout autre corps policier, de juger ou non de la légitimité d’un média en particulier.

99%Média demande formellement au directeur du Service de police de la ville de Québec de s’assurer que ces accusations soient immédiatement levées et de donner des directives strictes à ses policiers pour que de telles arrestations abusives ne se reproduisent pas.

À voir également, notre dossier sur la répression des médias indépendants

Le sixième pouvoir – Le SPVM s’attaque à la liberté de presse des médias indépendants